« Je crains pour ma santé » : quand les maires préfèrent démissionner

Copyright – Ouest-France

Publié le 13 août 2018

Manque de moyens, surcharge de travail, fatigue… Le nombre de maires à démissionner en cours de mandat a augmenté de 55 % par rapport à la précédente mandature. Ouest-France fait le point, alors que s’ouvre le Congrès des maires de France, mardi 20 novembre à Paris.

Ce sont des démissions qui sont passées presque inaperçues. Des maires de communes rurales, de villes moyennes et même de banlieues préfèrent jeter l’éponge avant même d’achever leur mandat. Le congrès des maires de France, qui s’ouvre mardi 20 novembre à Paris, devrait permettre de mieux mesurer ce malaise.

Une enquête réalisée par l’Agence France Presse (AFP), début août, a permis d’évaluer l’ampleur du phénomène. Selon le répertoire national des élus et en tenant compte de l’effet du non-cumul des mandats, le nombre de maires ayant quitté leurs fonctions depuis 2014 serait en hausse de 55 % par rapport à la précédente mandature (2008-2014). Que se passe-t-il dans les municipalités ? Les maires sont-ils au bord du burn-out ?

Lire la suite sur le site de Ouest-France

Leave a Reply